COVID-19: point tournant pour l'impression 3D ?


La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière les nombreuses lacunes du commerce international en ce qui a trait au domaine médical. En effet, depuis la mi-mars, la question de la pénurie d’équipements médicaux est largement abordée dans les médias, car la vitesse de propagation du virus a pris de court les grandes économies de ce monde. Les entreprises, munies de chaines de production traditionnelles, n’ont pu s’adapter rapidement à la hausse de la demande mondiale d’équipements de protection.


Heureusement, les grandes compagnies dans le domaine de l’impression 3D, telles que HP, Carbon, Formlabs et plusieurs autres, ont pu prêter main-forte aux professionnels de la santé. À l’aide du prototypage rapide et peu coûteux qu’offre cette technologie, elles ont itéré et modifié rapidement des modèles de visières, de masques et de valves de respirateurs, et ainsi, sauvé la vie de plusieurs milliers de personnes.


La plupart de ces entreprises ont d’ailleurs utilisé l’ensemble de leurs facteurs de production pour subvenir à la demande criante en matériel médical. Les fabricants et les distributeurs d’imprimantes 3D se sont concentrés sur la production de solutions permettant de lutter contre le COVID-19, délaissant la fabrication et la mise en vente de nouvelles machines.


Cette réorganisation de la production se répercutera sur la vente d’imprimantes 3D qui devrait baisser de 4% en 2020[1].

La réponse rapide de l’industrie de l'impression 3D a contribué à augmenter sa visibilité. En effet, plus que jamais, cette technologie est présentée dans les médias comme la solution durable au manque de matériel médical [2].


Malgré la prévision d’une baisse du PIB mondial pour les prochaines années, le marché international de l'impression 3D devrait croitre à un taux annuel moyen de 20% jusqu’en 2030 [3]. Présentement dominée par l'Amérique du Nord et l'Europe, l'industrie de l'impression 3D devrait aussi connaitre une forte croissance dans les prochaines années en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud[4].

La COVID-19 a mis de l’avant l’interdépendance économique des États. Le désir d’autosuffisance des pays devrait les conduire à investir dans le domaine de l'impression 3D afin d’éviter des pénuries comparables à celle des équipements médicaux. Cette crise sanitaire a montré que les chaines de production traditionnelles étaient limitées et dépassées et a prouvé la nécessité de l’impression 3D dans un monde en perpétuelle évolution.

Références:

[1] https://www.contextworld.com/covid-19-concerns-make-2020-3d-printer-sales-outlook-challenging [2] https://wohlersassociates.com/blog/ [3] https://www.researchandmarkets.com/reports/5019729/global-3d-printing-materials-market-2020-2030-by?utm_source=dynamic&utm_medium=CI&utm_code=lmthg4&utm_campaign=1390999+-+3D+Printing+Materials+Industry+Trends+and+Growth+Opportunities+to+2030%3a+Considers+the+Impact+of+COVID-19&utm_exec=joca220cid [4] https://www.marketsandmarkets.com/Market-Reports/3d-printing-materials-market-1295.html

Shapeshift 3D
6415 Des Écores #2
Montreal Quebec, H2G 2J6
Canada
+1 866-258-8593
Copyright 2020 © Technologies Shapeshift 3D Inc. All Rights Reserved
SIGN UP TO OUR NEWSLETTER
FOLLOW US
  • LinkedIn Shapeshift 3D
  • Facebook Shapeshift 3D
  • Twitter Shapeshift 3D
  • Instagram Shapeshift 3D